• Facebook Social Icône
  • SoundCloud sociale Icône
  • Icône sociale YouTube
  • White Facebook Icon

© 2018 Mi Ombre Mi Soleil 

miombremisoleil@yahoo.fr

Solène Riot et Sigrid Guillaume

Tel : 06 33 16 71 24

NOS INSTRUMENTS 

Le cornet à bouquin 

Le cornet à bouquin est façonné dans deux pièces de bois collées, recouvertes de parchemin ou de cuir. Le mot « bouquin » désigne en vieux français l’embouchure, une petite pièce tournée dans de la corne animale que l’on vient ajouter sur le cornet.

Le cornet muet est tourné et percé dans une seule pièce de bois non recouverte. Son embouchure est directement taillée dans la masse de l’instrument.


Marin Mersenne dit du cornet à bouquin : « Quant à la propriété du son qu’il rend, il est semblable à l’esclat d’un rayon de soleil, qui paraît dans l’ombre ou dans les ténèbres… »

( Harmonie universelle, 1637).

La flûte à une main et tambour 


La flûte et le tambour joués par un seul musicien, le tambourinaire, font partie des instruments les plus utilisés pour la musique à danser depuis le Moyen Âge jusqu'à la fin de la Renaissance et cela dans toute l'Europe. 
De nombreuses iconographies représentent le tambourinaire menant le bal. 
On y voit une grande variété de tailles de flûtes et de tambours. 
Ce musicien était très apprécié, capable de tirer de sa flûte " de si doux accents, qu'il fait danser les durs rochers, et que les ânes et les chèvres se mettent à tricoter " (Antonius Arena, Ad suos compagnones, 1520). 
L'art du tambourinaire perdure aujourd'hui en France dans le Pays Basque le Béarn et la Provence, en Espagne dans la Castille et l'Aragon, également en Sardaigne, il est associé à des répertoires traditionnels ou folkloriques. Nous avons souhaité avec le duo Mi Ombre mi Soleil, écrire une musique actuelle pour cet instrument.


 

Le tambour à cordes 

Il se compose d'une longue caisse de résonance en bois, sur laquelle sont tendues des cordes en boyaux accordées en bourdon. Ces cordes sont frappées par une baguette. La résonance particulière du tambour à cordes utilisé dans le duo est due à un petit chevalet plat, sorte de harpion placés sous les cordes. On retrouve ce genre de sonorité sur le tampura indien, instrument à cordes pincées, utilisé en bourdon pour accompagner le chant traditionnel indien. 
Ce mode de jeu a inspiré l'accompagnement des cercles circassiens de notre CD "A Deux" . Le tambour à cordes est aujourd'hui joué dans le pays basques et couramment appelé tambourin à cordes ou Ttunttun. 

La cornemuse 

 

Instrument à bourdon et à souffle continu, elle est l'instrument du bal par excellence. Le son produit est sans interruption grâce à une poche remplie d'air, sorte de deuxième poumon qui permet au musicien de respirer sans que personne ne s'en rende compte. 
La musique peut ainsi sonner jusqu'au bout de la nuit !

La cornemuse utilisée dans le duo est une cornemuse du centre 23 pouces.

L'accordéon diatonique 

Dans la première moitié du XIXe siècle l'accordéon était un instrument de salon joué par les femmes pour l'accompagnement des quadrilles et autres contredanses. Il ne devient un instrument populaire qu'à la fin du siècle. Surnommé instrument du diable, il s'impose au bal avec le développement des danses de couples qui prennent le pas sur les danses à caractère collectif. 
Sigrid a choisi pour son accordéon la tablature  Milleret Pignol qui permet d'étendre les possibilités harmoniques de l' instrument et de composer ainsi des airs dans une esthétique plus moderne pour nos oreilles.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now